Lettre de Amélie Diniz-faria

Bonjour à tous,

Tout d’abord je vous souhaite à tous une très bonne année, pleine de projets associatifs et de moments de partage. Depuis quelques temps j’ai eu la chance de rencontrer certains acteurs de Dahra, qui par leur courage et leur détermination ont décidé d’apporter leur aide à Hope Home.

Hope Home est un orphelinat situé à Port au Prince, capitale d’Haiti. Certains haitiens parlent de leur pays comme d’une île maudite. En effet, l’île a été frappée par des catastrophes climatiques (ouragans, innondations), des épidémies de choléra, des périodes d’instabilité politique et plus récemment par un terrible tremblement de terre en 2010. Ce tremblement de terre a fait plus de 230 000 morts, et a laissé ainsi des milliers d’orphelins derrière lui.

Hope Home a été créé pour répondre à une demande d’hébergement urgente. L’orphelinat accueille des enfants de tous horizons, qu’ils soient handicapés ou non.
Cet établissement a besoin de nombreux bénévoles pour fonctionner et survit grâce aux dons.

J’ai eu l’opportunité de m’y rendre cet été et ai passé le mois de juillet et d’août auprès des enfants. A travers cette expérience, j’ai pu voir à quel point Haïti est un pays riche en émotions, en leçons de courage, où la débrouille est reine et où le rire s’impose partout où la pauvreté passe. Toutefois, il m’a sauté aux yeux qu’à l’orphelinat les enfants n’avaient parfois que des chaussures deux voir trois tailles au-dessus, une seule tenue par semaine, des sous vêtements troués, voir inutilisables. L’orphelinat est en forte demande de vêtements, si possible légers, qui conviennent à des enfants de 0 à 16 ans. Vous vous douterez bien que les vêtements coûtent cher sur place, et que l’établissement ne dispose pas des fonds nécessaires pour palier à ce besoin.

C’est avec plaisir que je retournerai à Hope Home au mois d’Avril 2016. Ainsi, j’apporterai directement les vêtements à l’orphelinat afin d’assurer la distribution auprès des enfants.

Encore une fois « mesi anpil » (merci beaucoup) à tous ceux qui apporteront leur contribution, pour tous ces « ti moun » (enfants).

Amélie Diniz-faria

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s